La sécurité routière est un sujet, dont les politiciens ne cessent d’utiliser pour nous imposer de nouvelles règles et taxes. Entre, l’augmentation des radars automatiques, la privatisation des radars embarqués, l’obligation du port de gants ou encore la verbalisation par vidéosurveillance. Il devient de plus en plus difficile de ne pas passer par la case contravention. Finie la pédagogie et bonjours les profits. C’est à se demander si le droit de circuler sur les routes n’est pas réservé qu’aux personnes pouvant se payer un avocat spécialisé ou encore en chauffeur privé. Alors, quels sont les changements à prévoir cette année ?

Souriez, vous êtes filmés !

sécurité routière-souriez-vous-etes-filmes

Depuis le 31 décembre 2017, vous pourriez recevoir une amende directement dans votre boîte aux lettres sans avoir été contrôler ou même flashé par un radar. Mais où, comment et pourquoi… ? Eh bien, grâce à la vidéosurveillance pardi. Maintenant, des agents de police tranquillement assis derrière leurs écrans pourront constater une infraction et vous envoyer une amende ! Ce principe n’est pas nouveau. En effet, les infractions telles que le non-respect des feux tricolores, limitation de vitesse, les stops ainsi que la circulation sur les voies réservées (voies de bus) sont déjà soumises à la verbalisation par vidéosurveillance. En revanche, le dispositif s’étend aux distances de sécurités, dépassements par la droite, remonté de file (hors périphérique) et le non-port du casque. Alors maintenant amis motards, il va falloir faire davantage attention !

Contrôle technique : Repoussé mais pas abandonné !

Le combat n’est pas fini, il est repoussé !  Du fait de l’uniformisation européenne, il y a de grandes chances que le contrôle technique de nos motos revienne sur le tapis d’ici 2022. Alors bonne ou mauvaise chose ? Il est vrai que la plupart des motards prennent soin de leurs engins. En revanche, ce n’est pas le cas de tous ! De plus, nous ne sommes pas tous des mécanos dans l’âme. En cas d’achat entre particuliers, il n’est pas toujours simple de voir qu’elles sont les défauts de la machine, et donc des frais supplémentaires à prévoir. Donc de ce point de vue, c’est plutôt une bonne chose. En revanche, il est vrai que pour le motard qui a passé des heures sur sa bécane, ça peut être rageant de devoir encore une fois passer à la caisse pour qu’un garagiste repasse derrière.

Après L’Euro 2016 voici l’Euro 4

La nouvelle norme Euro 4 est devenue obligatoire pour tout véhicule neuf produit. Cette norme a pour objectif de réduire l’impact sur l’environnement des nouveaux véhicule ainsi que d’assurer une meilleure sécurité pour les utilisateurs. Mais dans les faits ça change quoi ?

  • Pour les constructeurs

Dorénavant, les nouvelles motos produites devront toutes être équipées de l’ABS, l’allumage des feux de croisement au démarrage ainsi qu’une réduction du bruit. Toutes ces mesures ont pour objet de limiter la pollution tout en assurant une meilleure sécurité des motards, en obligeant les constructeurs à mettre de série des options auparavant payantes.

  • Pour les consommateurs

Ces modifications ont un impact financier direct sur les constructeurs ! Et qui va payer pour ça… ? Eh oui, c’est bien nous ! Le prix des motos neuves va donc augmenter. De combien, il est impossible de faire une estimation pour le moment. Mais l’avantage dans tout ça, c’est que les processeurs de véhicule de norme Euro 3 vont voir le prix de leur assurance baissé. En effet, le prix des cotisations est calculé par rapport à la valeur du véhicule.

Vignette Crit’Air

vignettes-crit-air-sécurité-routière

Difficile d’être passé à côté de cette information. Même si cette obligation ne s’applique pour le moment qu’aux Parisiens, sachez que d’autres villes comme Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille Toulon, Toulouse, et beaucoup d’autres, songent à faire de même. C’est la fin des circulations alternées en cas de pic de pollution, maintenant, c’est le numéro de votre vignette qui déterminera votre droit à circuler ou non. Même si la vignette ne coûte que 4.50€ d’apprêt le gouvernement (4.18€ dans les faits), on a l’impression que l’on nous impose encore une fois de mettre la main à la poche. Vous vous exposeriez à une amende de 68€ (45€ si vous payez immédiatement) en cas de non-respect du dispositif. Pour la commander c’est ici !

Pour infos voici un tableau vous permettant d’estimer dans quelle catégories vous êtes  :

Sécurité-routière-Certificat-qualité-air

Radar pour tous : nos plaques d’immatriculation XXL

sécurité routière radarsNe venez pas nous dire que c’est une question de sécurité routière ! Le 1er juillet 2017 vous n’aurez plus le choix ! Les plaques d’immatriculation de nos motos vont se faire plus grosses. Aujourd’hui, il existe 4 formats de plaque allant du 140 x 120 mm au 300 x 200 mm. Le but est d’uniformiser nos plaques à un format de 210 x 130 mm, pour tous les deux roues (y compris les 50cc). La raison… ? Être mieux vu pour être mieux verbalisé en facilitant l’identification par les radars et la vidéosurveillance. Attention à celles et ceux qui ne respecteront pas cette obligation car l’amende sera de 135€.

Pour conclure, la sécurité routière est l’affaire de tous, nous sommes tous responsable. Nous voyons depuis les années Chirac, une nette évolution de la législation pour faire baisser la mortalité sur les routes de France. D’hier à aujourd’hui, la sécurité routière a changé son fusil d’épaule en passant de la pédagogie à la sanction immédiate. Réelle volonté d’assurer notre sécurité sur les routes ou volonté de remplir les caisses de l’état ? Quelle est votre point de vue ?